Jean-Paul Sartre

Пользовательский поиск

Jean-Paul Sartre (Jean-Paul Charles Aymard Sartre), né le 21 juin 1905 à Paris et mort le 15 avril 1980 à Paris, est un philosophe et écrivain français (dramaturge, romancier et nouvelliste) ainsi que critique du XXe siècle, dont l'œuvre a marqué le milieu du siècle et dont la vie d'intellectuel engagé a suscité polémiques et réticences.

Prolifique et hyperactif, il est autant connu pour son œuvre, notamment ses paradigmes philosophiques que l'on regroupe sous le nom d'existentialisme, que pour son engagement politique, de gauche radicale.

L'œuvre de Jean-Paul Sartre, à côté d'essais et de textes philosophiques majeurs comme L'Être et le Néant (1943) ou L'existentialisme est un humanisme (1945), est riche de textes littéraires avec son recueil de nouvelles publié en 1939 Le Mur ou ses romans : La Nausée (1938) - Les chemins de la liberté (1945).

Son théâtre avec des pièces – par exemple, Les Mouches (1943), Huis clos (1944) ou Les Mains sales (1948) - est également une part importante de son activité littéraire durant la période existentialiste.

Dans une période plus tardive, il publie aussi en 1964 un texte autobiographique remarqué Les Mots qui porte sur les onze premières années de sa vie, ainsi qu'une vaste étude sur Flaubert (L'idiot de la famille, 1970-1971). « Je n’essaie pas de protéger ma vie après coup par ma philosophie, ce qui est salaud, ni de conformer ma vie à ma philosophie, ce qui est pédantesque, mais vraiment, vie et philo ne font plus qu’un. »

Carnets de la drôle de guerre Auteur prolifique, Sartre laisse derrière lui une œuvre titanesque, sous forme de romans, d'essais, de pièces de théâtre, d'écrits philosophiques ou de biographies.

Sa philosophie a marqué l'après-guerre, et il reste le symbole, l'archétype de l'intellectuel engagé. De son engagement dans la résistance, en 1941, jusqu'à sa mort, en 1980, Sartre n'a cessé de défrayer la chronique.

Il fut en effet de tous les combats, pleinement et totalement engagé dans son époque, embrassant avec ferveur toutes les causes qui lui ont semblé justes.

Sorte de Voltaire du XXe siècle, Sartre aura milité inlassablement, jusqu'au bout de sa vie. Les années au Havre : une traversée du désert Sartre tombe alors de plain-pied dans la vie réelle, le travail et la vie quotidienne.

S’il choque quelque peu les parents et les professeurs par ses manières (arriver en classe sans cravate), il séduira cinq générations d’élèves, pour qui il est un excellent professeur, chaleureux et respectueux, et souvent un ami.

De là naît sa complicité avec l’adolescence, un contact qu’il aimera toujours avoir tout au long de sa vie. Entre-temps il prend la succession de Raymond Aron à l’Institut français de Berlin en 1933 et 1934, où il complète son initiation à la phénoménologie de Husserl.

La gloire, il pensait l’obtenir depuis qu’il était tout petit, ces années au Havre la remettent en cause puisque ses écrits sont refusés par les éditeurs. Elle arrivera pourtant cette gloire, et commence avec son premier livre publié en 1938 chez Gallimard, La Nausée, roman philosophique (« phénoménologique ») et quelque peu autobiographique, racontant les tourments existentiels d'Antoine Roquentin, célibataire de 35 ans et historien à ses heures. Il est entre-temps muté à l'école normale d'instituteurs de Laon en Picardie, d'où sont notamment issus Alexandre Dumas et, plus tard, Christian Nique, conseiller à l'Éducation du Président François Mitterrand.

Deuxième bonne nouvelle : il est muté en octobre 1937 au lycée Pasteur de Neuilly. Commence alors pour lui une brève phase de notoriété, avec La Nausée qui ratera de peu le prix Goncourt et la publication d'un recueil de nouvelles, Le Mur. Cette phase va être brusquement stoppée par la Seconde Guerre mondiale, où il est mobilisé à Nancy.

Cuba Simone de Beauvoir et Jean Paul Sartre rencontrent Ernesto Che Guevara, à Cuba en 1960 Sartre soutient activement la révolution cubaine dès 1960, comme un grand nombre d'intellectuels tiers-mondistes.

En juin 1960, il écrit dans France Soir 16 articles intitulés « Ouragan sur le sucre ». Mais il rompra avec le líder máximo en 1971 à cause de l’« affaire Padilla », lorsque le poète cubain Heberto Padilla est emprisonné pour avoir critiqué le régime castriste.

Il dira de Fidel Castro : « Il m’a plu, c’est assez rare, il m’a beaucoup plu. » L'être en-soi et l'être pour-soi Dans L'Être et le Néant, Sartre s'interroge sur les modalités de l'être.

Il en distingue trois : l'être en-soi, l'être pour-soi et l'être pour autrui. L'être en-soi, c'est la manière d'être de ce qui "est ce qu'il est", par exemple l'objet inanimé "est" par nature de manière absolue, sans nuance, un.

L'être pour-soi est l'être par lequel le néant vient au monde (de l'en soi). C'est l'être de la conscience, toujours ailleurs que là où on l'attend: c'est précisément cet ailleurs, ce qu'il n'est pas qui constitue son être, qui n'est d'ailleurs rien d'autre que ce non être.

L'être pour-autrui est lié au regard d'autrui qui, pour le dire vite, transforme le pour soi en en soi, me chosifie. L'homme, se distingue de l'objet, en ce qu'il a conscience d'être, conscience de sa propre existence.

Cette conscience crée une distance entre l'homme qui est et l'homme qui prend conscience d'être. Or toute conscience est conscience de quelque chose (idée d'intentionnalité reprise de Husserl).

L'Homme est donc fondamentalement ouvert sur le monde, « incomplet », « tourné vers », existant (projeté hors de soi) : il y a en lui un néant, un « trou dans l'être » susceptible de recevoir les objets du monde. « Le pour soi est ce qu'il n'est pas et n'est pas ce qu'il est » — Sartre, L'Être et le Néant « Il n'y a pour une conscience qu'une façon d'exister, c'est d'avoir conscience qu'elle existe » — Sartre « En fait, nous sommes une liberté qui choisit mais nous ne choisissons pas d'être libres : nous sommes condamnés à la liberté. » — Sartre « Les objets sont ce qu'ils sont, l'homme n'est pas ce qu'il est, il est ce qu'il n'est pas. » — Sartre

L'existence précède l'essence Alors que l'artefact est conçu dans un objectif précis, son essence (l'essence du verre est de contenir un liquide), l'être humain existe sans que soit encore définie sa fonction, son essence.

C'est ainsi que, pour Sartre et les existentialistes, « l'existence précède l'essence ». Ce en quoi l'être humain ne se distinguerait pas de l'artefact conçu par lui dans ce que les deux ne connaissent pas, ignorent, leur essence.

L'être humain a le même pouvoir de création sur l'objet, définition de l'essence, que Dieu sur lui même.

Romans et nouvelles

Произведения

Год

1 La Nausée 1938
2 Le Mur (1939
3 Les chemins de la liberté 1945
4 L'âge de raison -
5 Le sursis -
6 La mort dans l'âme -
7 Les jeux sont faits 1947
8 Œuvres romanesques 1981

Théâtre

Произведения

Год

1 Bariona, ou le Fils du tonnerre 1940
2 Les Mouches 1943
3 Huis clos 1944
4 La Putain respectueuse 1946
5 Morts sans sépulture 1946
6 Les Mains sales 1948
7 Le Diable et le Bon Dieu 1951
8 Kean 1954
9 Nekrassov 1955
10 Les Séquestrés d'Altona 1959
11 Les Troyennes 1965

 

Наверх
занятия в формате art-wellness в клубе ИШТАР - иностранные языки, психология, танцы и спорт, искусство наслаждаться жизнью